mercredi 25 décembre 2013

Vive l' Europe - part 4

J' espérais de ne pas arriver à l’étape 4.
Mais ceci n' est pas la fin, ça continue!

Depuis la part 3,  il y a eu deux nouveautés:

 - 1ére: le Patronato a pu éclaircir avec l' INPS que ils ne considèrent (eux, l' INPS!!) que 13 semaines sur 60 de mon travail en France (cela m' éclaircit rien du tout!) et me conseille de voir personnellement ma situation avec l' INPS (à quoi  ils servent, donc , les patronati, si je dois à la fin me débrouiller toute seule, et après 18 mois d' attente??!!)

- 2éme: la Communauté Européenne m'a conseillé d' ouvrir un dossier à mon nom auprès d' un organisme international censée résoudre problématiques comme la mienne auprès des institutions, vu que l' Italie refuse d' accepter et valider la documentation  déjà validé par une institution française. Et que cette documentation vient d' un accord international européen, signé par la France et l' Italie, entre autres.


Mes considérations sur les point ci dessus:

-1 : si il existe la liberté de circulation des travailleurs en Europe et si les périodes travaillés à l' étranger sont comparés aux périodes travaillés en Italie.... pourquoi l' INPS ne considère bonnes que 13 semaines? Et d' ou il prends cette information, que j' ai travaillé en France 15 mois, même n' en validant que 13 semaines?
J' ai fixé un rdv pour le 24 décembre 15 heures, étonné par la date mais bon: je ne travaillait pas et je pouvait donc y aller. Eh beh, non: le 23 après midi je recoi 2 sms m' informant que le rdv avait été annulé. Sans me proposer une date alternative, en tout cas pas avant février 2014.....

2: J' ai ouvert mon dossier auprès de l' organisme international,  en découvrant que ça sera l' organisme français à traiter mon dossier puisque le hic vient du fait que l' Italie refuse un document rempli / validé et signé par une institution française.

A' suivre.

Et Bonnes Fêtes.




Enregistrer un commentaire