lundi 23 septembre 2013

L' Italie et l' ère digitale

En tant que conducteur d'un véhicule à moteur destiné à circuler sur la voie publique, vous devez payer chaque année une taxe de circulation en Italie. La taxe de circulation est basée sur la puissance de votre moteur, la cylindrée ou la masse du véhicule.
Vous recevez - pour ne pas oublier cela -  une note de courtoisie  par la Motorizzazione ou l' organisme dédié à veiller que le contribuable respecte les échéances. 

Ok.

Quand on regarde la note de près, on découvre que si vous payez:


  •  au tabac,  dans les agences qui s' occupent de la paperasse auto, aux bornes automatiques des banques ou de la poste, par internet via votre banque ou bien sur le site internet de l' ACI  la transaction vous coûte 1,87 euro
  • à la poste au guichet 1,30 euro
  • aux guichets ACI : gratuit *.

De quoi pousser les gens à utiliser l' instrument informatique et surtout à ne pas se deplacer....

Bon, si vous en avez le temps - et surtout si vous avez plus qu' une voiture - vous allez au bureau ACI le plus proche de chez vous....

.... et vous découvrez - juste au moment ou vous tapez le code en payant par carte bancaire - que le montant est automatiquement arrondi * par défaut, pour chaqu' une** des taxes.

Sur le reçu vous lisez ensuite, p.e.:


  1. taxe 157, 56 euro
  2. arrondi 0,44 euro
  3. coût de la transaction 0 euro
  4. total 158 euro
Voila.

Et vous êtes tranquille pendant 12 mois.

** 2 fois pour 2 voitures, on ne addictionne pas les taxes avant de arrondir....




Enregistrer un commentaire